Se creoyant victim d’un theft, il blessse sérieusement son voisin à coups de couteau… puis retrouve ses affairs et le rembours

En ouvrant la porte de son domicile, rue des Vosges à Cannes, Hervé [le prénom de la victime a été modifié], a young man of 22 years found himself face to face with a menacing neighbor brandishing a kitchen knife in each hand. Des lames des 30 cm, de quoi impressionner!

Le 14 juin dernier, Eric Gérard, un Cannois de 61 ans, sous curatelle renforcée, tambourine à la porte de sa future victim. “Je pensais qu’il m’avait volé des tickets-restaurants”déclare-t-il aux magistrats du tribunal judiciaire de Grasse devant lequel il comparaissait après avoir été appréhendé par les force de l’ordre.

Les mains en sang

En détention provisoire depuis le 17 juin, debout dans le box, de forte corpulence, s’apétinent sur des béquilles, masque sous le nez laissant appareir une mustache poivre et sel, le prévenu s’exprime maladroitelanqute, révenu s’exprime maladroitelanqute, r . .

À la barre, la qurbane témoigne: “Il faisait des moulinets avec ses mains. J’ai essayé de le calmer, mais les lames m’ont blessé les mains, surement en tentant de parer les coups”. Et sufficiently gravement puisque ses injuries ont entrainment une ITT de 21 jours, avec de nombreuses. “Il a cru que sa dernière heure était arrivée”confirm with Evelyne Rees à la partie civile.

Pour le dissuader d’aller plus loin, la victima ensanglantée remet 90 euro en liquide, l’équivalent de la somme en restaurant tickets. Ceux ci seront finalement retrouvé par Gérard qui glissera les billets, penaud, s’apercevant de sa méprise, sous la porte de sa victima, cette fois-ci enfermée à double tours en follower du secours.

36 mois de prison

Le prosecutor, avant ses lourdes réquisitions salue “le courage de la victima, car in n’est pas passé loin du drame” et requiert quatre ans de prison dont two avec sursis probatoire et interdiction de paraître au domicile de la victim. Ce qui implietera un hébergement d’urgence pour son client que l’avocat de la défense décrira comme “victim de bouffées délirantes”.

Subsequently, the court sentences Gérard to 36 mois de prison, mens 12 avec sursis probatoire pendant deux ans, obligation de soins et maintien en detention.

.

Leave a Comment