Paracetamol : des problèmes d’approvisionnement obligent les authorities à prendre des mesures drastiques

La vente de paracétamol est sous tension et la crain quant au bon proprovisionement du médicament oblige l’ANSM à prendre des mesures.

Des hardés “temporaires” mais bien réelles. Ce mardi 12 juillet, l’ANSM alerte sur les risques d’une pénurie de paracetamol en France en raison de “difficultés d’approvisionement”.

The problems concerning drugs sous formes orales et les suppositoires de paracetamol. “Ceux-ci font suite à des difficulties of production to which s’ajoute une augmentation des consommations dans le contexte notably de la 7ème wave de Covid-19”, explains the national security agency of medicine.

Répartir equitably sur l’ensemble du territoire

A context that obliges the ANSM to take sure measures “afin de securiser la situation en ville et de preserve les stocks available”.

“Nous nous sommes assureurs de la mise en œuvre d’un contingentement quantitatif par les laboratoires au niveau de la vente aux wholesales et de la vente directe aux officines”, explains the agency.

Une mesure qui a pour objectif de “Répartir équitablement les approvisionements sur l’ensemble du territoire et de preserver les stocks available et temps”. L’ANSM aussi decided d’interdire temporairement l’exportation de ces fédicaments par les wholesales répartiteurs.

Des contrôles en pharmacie

If the risk of future pénurie seems so under control, the agency has also issued recommendations to pharmacists to limit the distribution of medicines. Ainsi, the pharmacies must avoid selling paracetamol in oral form and suppository, limit orders, reduce online sales, privilegier la dispensation sur ordonnance et limiter à deux boîtes les achats sans ordonnances.

Leave a Comment