Opinion: the revenues of Google and Microsoft show that the bar has been lowered for Big Tech

Alphabet Inc. and Microsoft Corp. ont tous deux announce des résultats qui n’ont pas répons aux attentes de Wall Street mardi, mais non seulement les investisseurs ne se sont pas effondrés, mais ils ont tous deux vu leurserles hections aug negotiation.

Au milieu de signes économiques troubles, les actions technologiques ont été battues jusqu’à present cette année, et les craines d’un deceleration parmi les grands noms de la technologie ont poussé cette année, et les craines d’un deceleration parmi les grands noms de la technologie ont poussé cette année. But the reactions to the missing results on Tuesday afternoon show that the fears and the declines until now this year have led to a drop in the bar, even for the largest of the big tech names.

Microsoft MSFT,
-2.68%
manqué à la both aux attentes de revenus et de bénéfices, et provoit que son activité cloud, Azure, augmentera d’environ 43% au cours du trimester de septembre, dans un contexte de craintes de ralentissement cloud de lacroiss. While the deceleration of 4 percentage points in relation to the growth rate of the previous quarter has led to strong declines in the past, the Microsoft stock has bonded as soon as the forecasts have been provided.

Alphabet parent Google GOOGL,
-2.32%

GOOG,
-2.56%
he announced a drop in profits for a second consecutive quarter and told analysts during his telephone conference that a slowdown in advertising buyers had an impact on his two. However, Alphabet’s shares rose by nearly 5% in trading after normal business hours.

“Dans le contexte de l’faiblissement du contexte macroeconomique, les résultats d’Alphabet au deuxième trimestre ont été decents, avec des revenues proches de ligne dans tous les segments d’activité abaquisticéritz”, Research, dans une note aux clients, resumant le général à Wall Street que les choses n’allaient pas encore aussi mal qu’on le craignait.

Tout comme le rallye de secours vu par Meta Platforms Inc. META,
-4.50%
actions il ya trois mois, cependant, il s’agit de chiffres qui, bien qu’assez bons pour éviter de faire chuter leurs stocks, ne très toujours pas être considered comme “bons”. Les deux sociétés ont mis en garde contre la macroeconomie, et il est clair que chaque société a des activités qui ralentissent formente en ce moment.

In the case of Alphabet, the revenues of YouTube, a recent star, only increased by 3% in the second quarter, against a growth of 14.3% in the first quarter, due to the global decline in income and the competition accrued from TikTok. Microsoft has entered the PC business with a bang, or else the big PC boom since the pandemic is terminal. The slowdown in advertising also affects LinkedIn activity, while the Xbox activity slows down rapidly as the pandemic-fueled video game flambée fades.

Mais ces actions ne font pas face à la colère réservée à certain competitors plus petits. Last week, Snap Inc. SNAP,
-3.22%
a suscité davantage de craintes parmi les investors concerning les publicitaires expenses on the Internet, et son action a plongé alors que l’économie globale luttait contre l’inflation, l’évolution des habitues de consumption de consommation et laustse’.

Microsoft and Google ont pu éviter le même sort, bien qu’il soit posible qu’il faile plus de temps pour que le ralentissement affects the revolution of businesses aussi grandes et avec des positions dominantes dans des industries importantes. Mais ne vous y trompez pas, il ya un relatissement, et cela effecte Big Tech, mais peut-être pas au point que cela se traduira par de gros morceaux retirés de leurs gargantuesque stock market capitalizations – pour le moment.

Leave a Comment