On M6, chef Émilie Roussey defends Aveyron “avec fierté”

l’essentiel
Nous avons rencontre Émilie Roussey, la participante à l’émission ” Le combat des régions ” at M6, which is a tasteful kitchen decoration 100% aveyronnaise.

Situé sur la place du Bourg à Rodez, “ET”, le restaurant d’Émilie Roussey, qu’elle partage avec son joint Thomas, fait sa fierté.
Conviée au sein de son restaurant gastronomique, Émilie nous raconte son parcours en cuisine. “Un jour, ma mère m’a lancé un défi : faire à manger et faire de la bonne cuisine!”, she explains smilingly. Un défi qui porté ses fruits puisque pour la première fois, “j’ai trouvé de l’intérêt à faire quelque chose de mes mains… Et ce, grâce à la cuisine”, se rémémore-t. Cette Aveyronnaise, qui s’était pourtant destinee à faire des études en Droit, a finalement très vite découvert sa vocation et elle est orientée vers la cuisine près son bac. “J’ai toujours aimé bien manger. On a une Culture aveyronnaise très riche et j’adore la revisiter au sein de mon restaurant”, raconte la cheffe.

Left to right: Gilles Goujon, Aurélie Chaigneau, Émilie Roussey and Norbert Tarayre.
DR – DR

A restaurant à leur image

Après avoir pas mal voyage, à Paris, Saint-Tropez, Courchevel, Émilie, enracinée sans nul doute dans sa Culture locale, est très vite retourné en Aveyron accompanied by son mari savoyard quiété, chef cuisé, chef cuisé, le département aveyronnais. After buying the restaurant “Le parfum des délices”, the couple very quickly wanted to create their own culinary identity in Rodez and rebaptize it with their name. “Notre restaurant “ET” est né il ya sept ans, en hommage à nos deux prénoms puisque’il nous ressemble et qu’il réssemble notre identité, explique fièrement Émilie. Notre cuisine est 100% locale et on essaie, dishes without food , de transmiter cette envie de mieux consumomer’.

“Une Expérience Humaine unforgettable”

Après avoir été contacté par M6, “j’ai été très heureuse de représenter fièrement ma région aux coites de ma delegation constitutée de mes trois amis.es : Céline, Benjamin et Claire et Claire, Léffétchee, expi. pour nous une expérience unforgettable qu ‘on a partagée dans une ambiance familiale avec les autres régions’.

“J’ai tout de suite pensé à faire un aligot!”

Ironie du sort, cette Aveyronnaise pure souche et sa delegation ont été conconçon à une équipe savoyarde. “Sachant que mon mari est Savoyard, on s’est beaucoup amusé à se chamailler sur le plateau du tournage” , en rigole la cheffe”.
Durant l’émission, les juries leur ont imposé deux épreuves: la tradition et la création.
“Dans l’épreuve tradition, la pomme de terre était imposue et j’ai tout de suite pensé à faire un bon aligot !” Un plat local qui a séduit l’ensemble du jury “Ils ont adore l’unctuosité de la patate mellège au goût du fromage aveyronnais, énonce fièrement Émilie. la création”.
Un échec que la chef rebaptise “en Expérience Humaine unforgettable durant laquelle on a rencontre beaucoup de personnes avec qui on est toujours en contact”.
Émilie raconte, le sourire aux lèvres, que malgré cette compétition qui réunissait tous les candidates sur le plateau de l’émission, “à la fin de la journée, on se rejoignait tous pour aller decompresser et to am boireitié un coup”.
Cette maman de trois petits garçons feels proud to have participated in this show, et au-delà de tout, “proud to represent the colors of my region on a national television channel”.

Leave a Comment