Myocarditis and vaccines against Covid : le risque existe but reste faible avec avec Pfizer et Moderna, selon l’ANSM

In the framework of the enhanced surveillance of vaccines against Covid-19, EPI-PHARE (groupement d’intérêt scientifique ANSM-Cnam) conducted a new study of pharmaco-epidemiology of myoc-epidemiology of my vaccéin vaccénés ARNm (Comirnaty or Spikevax).

Un risque augmente mais faible. Il existe bien un risque de myocarditis après la première dose de rappel (third dose) but il est plus faible qu’après la deuxième dose et minue avec l’allongement du délai entre les deuxième deuxième doses, selon santé du médicament, publiée le 22 July

Des cas plus importantes chez les hommes de moins de moins de 30 ans

A myocarditis is an inflammation of the myocardium, the muscular tissue of the heart. Viral infections, like Covid, cause frequent myocarditis, which can lead to hospitalization, heart failure or sudden death. Myocarditis is also recognized as a very rare undesirable effect of mRNA vaccines (Pfizer or Moderna) by the European Agency for Medicines.

“L’excès de cas de myocardites associé à la troisième dose est estimate globally à 0.25 cas pour 100 000 doses du vaccin Comirnaty et 0.29 cas pour 100 000 doses du vaccin tribute à 100 000 doses from the Spikevax vaccine vaccination with the administration of 398 000 troisièmes doses from Comirnaty and from 340 000 troisièmes doses from Spikevax”, indique encore l’ANSM.

And he concludes: “Les excès de cas les plus importantes ont été observés chez hommes de moins de 30 ans, avec un maximum de 1.2 cas pour 100 000 troisièmes doses de Comirnaty, ce qui correspondant à 1 pos 8000 cas de my troisièmes doses ».

Une precédente étude conduite par EPI-PHARE, there are no results on the published publicity and Nature Communications review, there will be a risk of myocarditis and then of the vaccination for Covid-19, après la deuxième dose du vaccin Spikevax chez les hommes et les femmes aged 12 to 50 years.

This previous study also confirmed the favorable clinical evolution of cases of myocarditis.

Comment traiter une myocardite ?

In case of myocarditis, hospitalization is necessary and lasts “at least 48 hours”, explains Dr. Manzo-Silberman to Doctissimo. “Do the muscle heart, you don’t need to go to the hospital and intensify.” La myocardite est une maladie que l’on doit surtout surveiller pour détecter d’éventuelles complications. “Il faut être sûr que ce ne soit pas un infarctus évolutif, qu’il n’y ait pas une artère à aller déboucher”, added-t-il à nos confrères.

According to the CHUV cardiology service, the treatment is mostly composed of anti-flammatoires and anti-douleurs (for chest pains).

Leave a Comment