Google pourrait renuncer à une party de ses activités publicitaires afin d’evitar des poursuits

Google plans to separate certain parties from son activité publicitaire et de les regrouper au sein d’une société distincte, qui resterait sous l’égide de sa société mère Alphabet. Une démarche visant à éviter une deuxième antitrust action en justice, selon le Wall Street Journal. Mais encore faut-il que le département américain de la Justice donne son feu vert.

En effet, le responsable antitrust du département, Jonathan Kanter, connu pour être inflexible, prefers justice aux règlements à l’amiable. “Nous ne pouvos pas faire de compromis s’il ya une violation de la loi“, declared Kanter il ya quelques mois. Ainsi, le Wall Street Journal explique qu’une action en justice concernant l’activité publicitaire de Google pourrait être engagée dès cet été.

Une dominance publicitaire de plus en plus critiquée

To recall, Google’s main activity is online advertising, which represents more than 80% of the group’s revenues. According to the cabinet eMarketer, la publicité numérique devrait permettre au géant méricain de capter plus 171 billion dollars from revenus cette année, soit 30 % du marché mondial, devant Facebook (23.7 %), l’autre sec mastodonto.

In this context, a new trial would be a bad news for the group and would add to the numerous legal challenges faced by Google due to its dominance in multiple domains. Antitrust complaints have also accumulated in the last few years in the United States. Google fait également l’objet de multiple accusations à ce sujet in Europe.

Leave a Comment