Faire des siestes trop souvent pourrait être le signe d’une mauvaise santé

Quoi de mieux qu’une sieste réparatrice en début d’après-midi pour se quinquer un bon coup? Si cette pause sommeil a maintes fois demonstrated ses bienfaits sur notre saté, une nouvelle étude publiée le 25 juillet 2022 dans la revue scientifique Hypertension vient toutefois mettre en garde contre le caractère relaxation. Faire trop souvent la sieste pourrait en effet être “correlé à un risque plus élevé d’hypertension and d’ccident vasculaire cérébral”nous apprend ScienceAlert.

To arrive at this conclusion, the researchers analyzed a database named Biobank containing the information of more than 500,000 British adults aged 40 to 69 years, “qui ont réguillemente fourni des samples et des mises à jour sur leur saté” entre 2006 et 2010. Les scientifiques ont également estudiate plusieurs enquêtes au sujet des siestes to which the participants had responded.

Analyze a crowd of “siesteurs” réguliers étaiten des hommes qui “they smoked, drank daily, had a lower level of education and lower income and declared both insomnia and snoring”. Les scientifiques have also observed that people who often make siestas “hypertensive 12% higher than staff who are not font rare u confectionery, and non-dangerous stroke than 24% higher”.

Correlation or causation?

“Bien que la sieste en ellemême ne soit pas dangereuse, de nombreuses personnes qui font des siestes le font en raison d’un mauvais sommeil nocturne [qui] est associated à une moins bonne santé, et les siestes ne suffisent pas à compenser cela”commented Michael Grandner, clinical psychologist and health expert. “This study echoes other results that generally show that taking more siestas seems to reflect an increased risk of heart problems and others.”

Si cette étude fait ainsi état d’une corrélation, ScienceAlert points out cependant que “cela ne signifie pas qu un lien de cause à effet doit être exclu”. In 2008, researchers showed for example that blood pressure could increase after a nap and that this phenomenon could possibly play a role “dans l’augmentation du risque d’accident vasculaire cérébral chez les personnes qui font la sieste pendent la journée”.

Leave a Comment