face au risque d’une pénurie de paracetamol, les authorities prenn des mesures

LARGE’The National Agency for the Safety of Medicines (ANSM) recommends prescribing patients without a prescription.

Article drafted para

Published

Mis à jour

Lecture temperatures: 2 minutes.

Un marché tendu. Since two weeks, les achats de Doliprane, de Dafalgan et d’Efferalgan sont rationés. “A ce jour, il existe des retards d’approvisionement des formes orales et des suppositoires de paracetamol”, clear l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) sur son site internet le 12 juillet. The agency a dû prendre des mesures pour éviter les ruptures de stocks linked to the rebound of the Covid-19 epidemic. Elle a notably recommandé aux officines de priviliger la dispensation sur ordonnance de ces medicaments à base de paracetamol et de la limiter à deux boîtes pour les patients n’ayant pas description.

The agency is insured “Répartir équitablement les approvisionements sur l’ensemble du territoire et de préservaire les stocks available and le temps”. The export of medicines par les wholesalers est également interdite. Elle prévodit toutefois un retour à la normale after the summer. Ces mesures vont permettre que “The ensemble of patients can have access to medication”, make sure AFP Mélanie Cachet, address next to ANSM inspection direction. L’agence a précis que l’approvisionement des hôpitaux en paracétamol (sous toutes ses formes) is sure.

Dans la foulée de ces annonces, le groupe Sanofi assured qu’il n’y a “aucun risque de rupture de paracetamol in France” et affirme que “toutes (ses) teams are mobilized au maximum pour réponder au mieux aux besoins des patients”. Upsa, qui conditionne ses médicaments dans son usine d’Agen (204 million de boîtes produites l’an passé, dont 115 pour le marché français) confirm dans Le Figaro (for subscribers) : “Nous pouvos garantir la continuity d’accès à nos medicos. Il n’y a pas d’emballement des commandes et nous surveillons la situation de près.”

“Nous refuseus toute commande anormalement élevé”assured Laure Lechertier, director of access to the Upsa market, who added more than a month’s stock to the offices. “On a toujours une forte demande depuis l’hiver, à cause du Covid et de la grippe, donc les stocks ne se reconstituent pas”note Philippe Besset, president du syndicat de pharmaciens FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutics de France), qui faisait également état “de tensions, mais pas de ruptures”.

Des tensions sur le paracétamol ont déja existé par le passé, notably during the first wave of Covid in March 2020, a rappelé l’ANSM à l’AFP. Similar measures have been taken to preserve stocks.

Leave a Comment