deux nouvelles études advanced une explication

Un peu plus 1 000 cases ont été recensés dans 35 countries, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), and 22 December. The majority of affected children are under six years old, and 5% of them have received a liver transplant.

Les deux études, qui n’ont pas encore été été verificaires par des pairs, ont conclu qu’une virus au Covid-19 n’était pas responsable. Le coronavirus n’a pas été détecté dans le foie des infants malades etudiés, and the ratio d’entre eux presentant des antibodies contre le Covid-19 était similaire à celle des infants non touchés par ces hépatites.

Deux virus co-infection

Conduites respectively par des scientifiques en Écosse et en Angleterre, ces études pointent ainsi du fingert un autre culpable : un common virus appelé AAV2 (adéno-associé virus 2), détecté à des niveaux élevants élevants. The virus is not normal because of the disease.

Il ne peut se réplicar seul, et a besoin pour cela d’un autre virus, un adénovirus, ou more rarely le virus de l’herpès (HHV6). Les chercheurs pensent que la co-infection de deux viruses (AAV2 et un adénovirus, ou le HHV6) is à l’heure actuelle la meilleure explication à ces cases d’hépatites.

“Je pense qu’il s’agit d’une explication plausible pour ces cas”, a comment on a statement by Deirdre Kelly, professeur en hépatologie pediatrique à l’université de Birmingham, et n’étant pas implicée dans ces. « Il semble que la co-fection joue un rôle clé. » « Mais on ne comprend toujours pas pourquoi some babies develop des cas graves de la maladie nécessitant une greffe. Une possibilité pourrait-elle être une co-infection avec davantage qu’un virus? “, she added.

Leave a Comment