Covid: what are these two emblematic symptoms of disease that persist 6 months after infection?

Les femmes seem more affected than men.

Quelque 5% des personnes atteintes de Covid-19 subissent une disturbance resistant de leur odorat ou leur goût, estime une vaste étude publishede judi 28 juillet, alors que l’on ignore encore widement à quel point ce laémateréutme.

“Une part conéquente des patients atteints de Covid-19 semblant développer une modification durable de leur sens du goût ou de l’odorat”, concluent les authors de ce travail publié dans l’une des principales revues scientifiques (BM leJ British Medical Journals, ).

5% of patients

Deux ans et demi après le début de la pandamiie, la perte du goût et de l’odorat, ou leur perturbation, font now partie des symptomes connus comme les plus particuliers au Covid.

But on manque widen de chiffres quant à leur frequence et, surtout, quant au temps qu’ils mettent à se résorb et disparaître.

Pour y réponder, l’étude du BMJ compiled une vingtaine de travaux préalables, which represent a total of over 3,500 patients. Cette démarche confers à ce type d’étude plus de poids qu’un travail isolé.

Au terme de cette étude, les auteurs concluent qu’après six mois, 2% des patients disagree ne pas avoir retrouvé leur goût et 4% font de même avec leur odorat.

Il existe nevertheless un flou quant au fait d’avoir intégralement retrouvé ces sens, ou seulement en partie. En tenant compte de cet élément, les chercheurs estiment que ces sens restent resistance perturbations chez environnement 5% of patients – 5.6% pour l’odorat et 4.4% pour le goût.

Women are more affected than men

Les femmes seem more affected than men, ce sur quoi l’étude n’est pas en mesure de donner des explications.

Les auteurs avancent toutefois une piste. La sensibilité olfactory and gustatory tendency à être plus élevé à la base chez les femmes ? ces dernières vont donc plus facilement remarquer une perturbation.

Cette étude a, en effet, fait le choix de ne retenir que les travaux qui se basent sur les declarations des patients eux mêmes quant au fait d’avoir retrouvé le goût et l’odorat. Ces derniers n’y sont pas evaluated par des tests objectivees.

According to the authors, their figures would probably be higher when integrating studies based on these types of tests. Les evaluations targets tendent, en effet, à rapporter plus de problèmes de goût ou d’odorat, par rapport à ce qu’en disent les patients.

Leave a Comment