ce modèle canadien qui quiète les syndicates français

The Canadian unemployment insurance model could inspire the French government at the moment of attacking reform. Les syndicats s’inquiètent.

“Virtueux” or “dangerous” system: le modèle canadien d’assurance-chômage, dont le gouvernement entend s’inspier pour moduler les indemnisations en fonction de la conjoncture, inquiète les syndicats. Durant sa campaign pour un second mandate, Emmanuel Macron s’est engagé sur une nouvelle réforme de l’assurance-chômage, avec l’idée quelle soit “plus strict quand trop d’emplois sont non pourvus, plus lechéreuse quand est élevé ».

Depuis, le ministre du Travail, Olivier Dussopt, qui juge “normal d’inciter à la reprise” quand il ya, en même temps, des tensions de recrutement et 7.3% de chômage, a cité plusieurs fois le modèle canadien. This one provides that the conditions of access to unemployment insurance and the duration of indemnification vary automatically depending on the regional unemployment rate. Ainsi, dans une région avec un chômage inférieur à 6 %, il faut avoir travailelle 700 heures pour être indemnisé, contre 420 heures dans une gégion avec un chômage de 2000,000.00. “compensation varie, elle, de 14 à 45 semaines.

“Tout ce qui est fait au Canada n’est pas forcément duplicable in France”

In France, dans un premier temps, les règles actuelles, qui arrivent à échéance fin octobre, seront produtoes via un texte de loi à la rentrée. Olivier Dussopt is a sophisticated vouloir ensuite une “concertation” avec les syndicats et le patronat. « Des pistes peuvent être ouvertes, sur la durée d’indemnisation et son cara […] Lire la suite

VIDEO – Jean-Michel Aphatie : “The new government shows the limits of Emmanuel Macron”

Leave a Comment