Atypical canteens: Quand cuisine asiatique et épicerie fine se cotoient

De la cuisine asiatique pour importer ? Nothing new! But de la cuisine asiatique servie dans un local à la fois cantine et épicerie fine, il ya de quoi surprendre. Au Petit Jardin du Bedeau de Saint-Pascal, Marie-Fleur St-Pierre et Christian Bégin ont imaginé ce concept peu commun.

Originally from Montreal, Marie-Fleur St-Pierre arrived in Saint-Pascal with her family last year, at the same time as spring. Other than the poetic side of the thing, she is first associated with the no less known Christian Bégin to buy the Jardin du Bedeau, this dépanneur à la both épicerie à Kamouraska.

Since the first year of operation, the two associates have not been slow to diversify the food offering of the area by proposing some picnic menus that have worked very well. À l’approche de l’hiver, alors que la poussière commenciat à peine à retomber, “la fille de la ville” a eu peur de s’ennuyer. ” Je voyais le local à louer sur la rue Taché à Saint-Pascal et je me disais qu’il serait intéressant d’y faire un “mini-Bedeau”. On s’est vite rendu compte que ça serait difficile “, raconte-t-elle.

The idea of ​​opening a fine grocery store in Saint-Pascal is not dead yet, Marie-Fleur and Christian simply improved it to create Le petit Jardin du Bedeau, an Asian canteen that offers à du prêt à manger pour emporter et des produits nichés pour ceux qui veulent cuisiner à l’orientale dans le confort de leur foyer. Pour Marie-Fleur, prendre cette tangente était à la both surprising, après 15 ans à se spécialiser dans la cuisine espagnole à Montréal, mais aussi naturelle, son conjoint et elle étant à la recheréignésquees spétiés dans la region.

En à peine quelques semaines, le tandem managed to confound the skeptics. From the first weekend, the sales of the Petit Jardin du Bedeau exploded, helped among others by people from the outside curious to discover this offer of ready-to-eat food. The concept deployed in a small local also allows a different proximity to the client, where it becomes easier for the employees to explain the menu and the different products on sale.

Maintenant que l’engouement du départ seems to want to slow down, Le petit Jardin du Bedeau entend profiter du Marché public de Saint-Pascal pour faire connaissance davantage son offre au courant de l’été. Nouilles Singapour, soups, pasta, la cantine asiatique proposes bien sûr des recettes plus ” convenues “, mais s’éloigne aussi du traditionalel général Tao pour offrir à l’occasion un pho au flan d’agneaurlic cell- unede même une truite laquée miso – érable.

Marie-Fleur recognizes tout de même qu une offfre chaude reste à développer à l’automne, quelque thinge qui été raised à quelques reprises par la clientele. She is nonetheless proud to make Asian cuisine almost exclusively from ingredients sourced from producers in the region, with the exception, of course, of the more exotic products that command her recipes.

“Je n’ai pas le sentiment d’imposteur en offering une cuisine asiatique aux gens de Saint-Pascal.” En fait, ça me plaît même de voir la diversité de clientele qu’on a ici. On aurait pu ouvrir à Kamouraska, mais ce n’est pas ce qu’on voulait. On voulait être plus près des gens des autres villages et être ouverts à l’année. Ici, on send qu’il ya une pérennité possible pour ce type de projet “, she concluded.

Leave a Comment